Histoire et Protestants en Centre-Bretagne
   
    Association des amis du protestantisme en Bretagne centrale
 
 

ACCUEIL

ACTUALITES ET ECHOS

Le but de l'association

Depuis 2002, l'association a pour but de contribuer, en Bretagne Centrale, à la conservation de la mémoire de l'activité du protestantisme, à l'expression de l'identité protestante, à l'enrichissement de sa culture, à l'enracinement de sa foi.

Dans cette perspective, l'association se propose notamment

- d'étudier le protestantisme en Bretagne centrale : recherches historiques, collecte de documentation, archives, bibles anciennes et toute littérature sous toutes ses formes ; d'acquérir et restaurer des lieux de culte ou autres ;
- de promouvoir la connaissance du Protestantisme, son message, sa vie, par la publication d'articles, d'ouvrages, l'organisation de rencontres, expositions, offices, et autres manifestations contribuant à la pérennité du Protestantisme, de son annonce de l'évangile, de sa place dans la société.

Articles archivés

Contact : contact@histoire-et-protestants-en-centre-bretagne.fr

 

Lieux de mémoire

Descriptions et photos de lieux ayant marqué l'Histoire du protestantisme breton.

Kerven, le quartier huguenot de Carhaix (29)

A Carhaix, les historiens pensaient qu’il n’y avait pas eu de présence protestante sous l’Ancien Régime. Nos recherches nous ont permis de montrer qu’au contraire, à la veille de la Révocation, une famille seigneuriale possédait le manoir de Kerven. Cette famille possédait dans la capitale du Poher deux terres, celle de la Villeuneuve, et celle de Kerven. A l’approche de la Révocation, elle décida de fuir le royaume. Elle était assez riche et assez considérée pour d’une part faire un voyage exploratoire en Suisse, afin de s’assurer d’un point de chute convenable(voyage remarqué par le représentant du roi de France sur les rives du lac Léman, comme en témoignent ses notes diplomatiques), et d’autre part, demander ensuite des preuves de noblesse au Parlement de Bretagne pour se faire reconnaître comme telle par ces Messieurs de Berne, qui alors régnaient sur le pays de Vaud.
Louis et Jean de Juzd (Juzel? Juhel ?), seigneurs de la Villeneuve et de Kerven réussirent à monnayer une partie de leurs biens, et c'est avec un certain avoir qu'à partir de Vannes (région d'origine des Juzel), ils gagnèrent la Hollande par voie maritime. Jean passa ensuite en Suisse, mais la trace de Louis s’est perdue. Le souvenir de cette fuite paraît avoir été inscrit sur le blason de la famille, sous la forme d'un cygne qui vogue sur une mer d'azur.

Insérer le logo ici

 

 

RETOUR